Reconnu pour son efficacité et pourtant mal connu des professionnels, le coaching se doit d’être présent dans la boite à outils de tout dirigeant ou manager quand il s’agit d’amener des hommes et des femmes vers l’atteinte d’un objectif.

Le terme de coach est bien connu. On l’assimile souvent à la pratique sportive… à raison puisque le sport a été le domaine de développement initial du coaching. Mais quand il s’agit d’imaginer un coach en entreprise ou dans sa vie personnelle, la vision du coach se fait plus floue.

Voici 7 idées à retenir pour préciser cette fonction :

Le coaching est un partenariat

C’est la 1ère caractéristique du coaching : le coaching est un partenariat entre 2 personnes ou entre le coach et une équipe. Ce partenariat est équilibré et résolument tourné vers le positif. La relation qui se crée entre le coach et le coaché est donc déterminante et c’est elle qui génère toute la puissance de ce processus de coaching.

Ce partenariat a pour but d’apporter un cadre de réflexion et de créativité inspirant qui permettra de tirer le meilleur parti du potentiel et des ressources du coaché.

Le coach apporte des outils et une méthode ; le coaché apporte sa connaissance du contexte. L’un et l’autre travaille en collaboration pour atteindre l’objectif avec :

– d’efforts  /  + de plaisir  /  + d’efficacité

Le coaching est un métier et une pratique

Oui, le coaching est un véritable métier. Il nécessite, en 1er lieu, une formation généraliste aux techniques du coaching, idéalement dans une école reconnue et certifiée. Dans mon cas, j’ai choisi l’Institut de Coaching International (ICI) fondée par Alain Cayrol à Genève. Cette école est certifiée par l’International Coach Federation (ICF), une des principales fédérations de coach au niveau mondial.
En complément de cette formation généraliste, le coach doit intégrer une « boite à outils » la plus vaste possible et peut choisir des formations spécifiques complémentaires. Dans mon cas, les outils issus de la PNL (Programmation Neuro Linguistique) m’ont paru extrêmement pertinents et je me suis formé à l’Institut Réa Active d’Annecy.

Le coaching est orienté solution et tourné vers l’avenir

Ce point distingue le coaching d’autres méthodes de gestion des ressources humaines ou de gestion de projet : le coaching est résolument

PO-SI-TIF et orienté SOLUTIONS.

Chercher à corriger ses points faibles est une perte de temps. C’est valable pour une personne comme pour une organisation. L’entraineur de Rafael Nadal (ex n°1 mondial en tennis) avoue que Rafael passe 80% de son temps à travailler ses points forts et seulement 20% pour les points faibles. Le coaching reprend ce concept : l’objectif est d’utiliser les ressources présentes (ici, maintenant et sans investissement), de les optimiser en se concentrant sur un objectif précis.

Le coaching, c’est partir du présent et aller vers l’avenir.

Le coaching s’appuie sur des bases éthiques

Elles sont simples mais indissociables de la mission de coach :

  • La neutralité et le non jugement : un coach n’est pas un juge – le coaché sait ce qui est bon pour lui.
  • La bienveillance et l’aide inconditionnelle : le coach est dans un processus d’aide et de soutien positif.

La confidentialité : sans elle, le coaché ne pourrait pas dévoiler tout son potentiel.

Le coaching place l’humain au cœur du processus :

Vous m’avez souvent entendu dire que la 1ère richesse d’une entreprise est constituée de ses hommes et de ses femmes. Oui une entreprise a besoin de capitaux, de structure, de bénéfices… mais ils découlent TOUS et TOUJOURS de la qualité des hommes et des femmes, depuis le dirigeant jusqu’aux employés en passant par les managers intermédiaires.

Oui, le coaching est centré sur ces relations qui relient les individus et qui assurent la pérennité et l’efficacité des organisations.

Le coaching est cadré

Aucun coaching ne peut se faire en dehors d’un cadre prédéfini et validé. C’est souvent ce qui attire dans ce type de fonctionnement en « mode coaching ». Le coaching est :

  • Cadré dans le temps
  • Centré sur l’atteinte d’un objectif précis
  • Contractualisé

Le coaching est la 3ème force

A l’intérieur de chacun de nous et de chacune de nos organisations, deux forces luttent :

  • La 1ère force est celle qui veut avancer, se mettre en mouvement et réussir.
  • La 2nde est une force qui freine, qui préfère la situation actuelle (même inconfortable), souvent par peur.

Le coach est la 3ème force : celle qui va faire pencher la balance du côté de la 1ère force, celle qui vous amène vers votre réussite.

N’hésitez pas à me faire part de vos remarques et de vos ressentis à la lecture de cet article.

Parlez du coaching autour de vous et pensez-le comme une possibilité dans votre vie professionnelle ou personnelle.

Roland Granottier
Coach professionnel et personnel
07 81 53 71 74
roland@inspireandco.com